Archives de Catégorie: Conseils et fiches jardinage

Les bienfaits du Bleuet, champion des antioxydants, sur la santé

See on Scoop.itCôté Jardin

Parmi une vingtaine de fruits, le bleuet se classe bon premier pour sa capacité antioxydante totale. Suivent de près la canneberge, la mûre, la framboise et la fraise. N’hésitez pas à colorer vos assiettes de ce petit fruit afin d’aider votre organisme à combattre les radicaux libres. Le bleuet sauvage aurait une capacité antioxydante encore plus élevée que le bleuet cultivé.

Que de vertus, le bleuet sauvage en plus d’attirer les papillons. 
Champion des antioxydants, sa consommation préviendrait plusieurs maladies comme le cancer, les maladies cardio-vasculaires, le diabète,

Contre les troubles liés au vieillissement : le bleuet pourrait avoir un effet sur les troubles d’équilibre et de coordination, mais aussi fournir une protection antioxydante et anti-inflammatoire. Le jus de bleuet fermenté pourrait contribuer à la prévention desmaladies neurodégénératives en protégeant les neurones contre le stress oxydatif. Le bleuet pourrait ainsi aider à diminuer la progression de la maladie d’Alzheimer ou duParkinson, par exemple. Des études chez l’humain et l’animal ont démontré que la consommation de jus de bleuet permettait d’améliorer les tâches reliées à lamémoire. L’ajout d’extraits de bleuet à la diète d’animaux préviendrait aussi le déclin des fonctions cognitives et pourrait même les améliorer.

See on www.passeportsante.net

Publicités

La taille des bruyères

See on Scoop.itCôté Jardin

Les bruyères poussent très bien sans taille. Cependant, avec les années, elles ont tendance à devenir difformes et dégarnies. La taille permet donc de conserver des plants denses et vigoureux. Une taille régulière pourrait aussi permettre d’obtenir une floraison plus éclatante.

Chez le Calluna, comme la floraison s’effectue sur la pousse de l’année, la taille doit être exécutée au printemps, avant la floraison. Cette taille consiste à supprimer les fleurs mortes de l’année précédente en les coupant sous la hampe florale. Lors de cette opération, il faut prendre soin de ne pas tailler dans le vieux bois. Étant donné la fragilité des Callunas aux basses températures, la taille d’automne est déconseillée.

See on www.jardinage.net

A l’agenda jardin de février : La taille des pommiers

See on Scoop.itCôté Jardin

Quand faut-il tailler les pommiers ?

En hiver après les poiriers (janvier-février) sur les arbres formés.

Pourquoi faut-il tailler les pommiers ?

Pour équilibrer le développement de l’arbre et de favoriser la formation régulière de fleurs et de fruits.

Comment dois-je tailler mon pommier ?

Pour les jardiniers du Dimanche :

Les pommiers Plein vent sont les plus faciles. Ce sont les arbres laissés en formes naturelles (demi-tige ou haute-tige). Ils ne nécessitent pas l’intervention du jardinier pour leur mise à fruit. Mais il peut être bon de pratiquer de temps en temps un élagage destiné à aérer et à équilibrer la ramure.

Le principe général consiste à ne laisser que trois yeux (bourgeons) sur les rameaux secondaires ou latéraux. Un arbre fruitier à pépins fructifie sur des pousses de trois ans et plus (la taille est identique pour le poirier).

See on www.aujardin.info

Les vertus de l’Aloé Véra

See on Scoop.itCôté Jardin

L’aloès concentre la plupart des vitamines A, C et E. Il est riche aussi de tous les sels minéraux indispensables :phosphore, potassium, calcium, chlore, fer, zinc…

Par sa composition, l’Aloé Vera est l’une des plus puissantes sources naturelles de santé, de bien-être, de beauté.

See on www.domainedesaloes.fr

Culture et multiplication de l’aloe vera

See on Scoop.itCôté Jardin

Le semis: Le plus difficile est de trouver des graines. Il faut placer les graines en pot, sur un mélange 1/2 sable grossier – 1/2 terreau bien décomposé et les recouvrir d’une très fine couche de sable grossier. Maintenir toujours humide, mais pas détrempé, jusqu’à la germination.Le bouturage: Se pratique uniquement pour les espèces rampantes car elles sont souvent très ramifiées, on peut aussi le faire avec des branches d’aloès dites arbustives comme A.plicatilis. Il suffit de prélever une bouture et de l’enfoncer de quelques centimètres dans le même mélange que pour les semis après avoir fait cicatriser la plaie quelques jours. Laissez sécher entre deux arrosages.On peut aussi prélever des rejets produits par la plante-mère. Il faut qu’ils aient des racines, donc ils ne doivent pas être trop petits (environ 1/6 de la plante mère). Rempotez dans le mélange pour semis
See on aloes-vera.blogspot.be

Conseils de jardinage de Février

See on Scoop.itCôté Jardin

Au potager, c’est toujours l’heure du repos. Vous pouvez toutefois par les plus belles journées profiter de votre temps libre pour pailler les plantations et préparer la terre et le semis. En fin de mois, vous pourrez planter les échalotes et les topinambours, ainsi que les oignons et les ails si le climat s’adoucit. Les graines seront quant à elles semées sous cloches ou à l’abri d’un tunnel.

Au verger, il est toujours temps de planter les arbres et arbustes à racines nues. Aidez vos fruitiers à résister au froid en leur apportant de l’engrais sous forme de fumier animal bien décomposé. Les dernières tailles d’hiver sont aussi au programme de ce mois en particulier sur les pommiers, les poiriers et les vignes.

Au jardin d’agrément, taillez les bruyères défleuries et commencez à réveiller vos tubercules de dahlias jusqu’alors remisés à l’abri des grands froids. Il est aussi temps de semer une nouvelle pelouse et de tailler les arbres et arbustes à floraison estivale avant le départ de végétation.

 

See on www.aujardin.info

Bonne nouvelle pour les maux de dos : Faut-il retourner le sol ?

See on Scoop.itCôté Jardin

Geste ancestral, perpétué de génération en génération, le labour du sol est de plus en plus controversé. En observant l’opulence de la nature sauvage, force est de constater que les interventions de l’Homme sur la terre ne semblent pas vraiment justifiées.

Quelle que soit la nature de votre sol, celui-ci est composé d’organismes vivants qui entrent en symbiose par une activité biologique intense et équilibrent la terre. Arrêtons de considérer le sol comme un simple substrat de culture pour respecter cet écosystème complexe ! Prenons l’exemple de nos forêts qui n’ont pas besoin de notre intervention pour se régénérer et pour posséder un sol riche et fertile.

Si l’on observe la nature, l’interaction entre les éléments est évidente : les matières organiques se déposent naturellement sur le sol, l’eau de pluie et l’air les dégradent. De petits animaux les réduisent puis, elles pénètrent alors dans le sol où les vers de terre et les micro-organismes vont les transformer en nutriments qui pourront être assimilés ensuite par les végétaux. Un cycle bien rôdé donc, qu’il serait dommage de perturber et dont nous devons nous inspirer… suite…

See on www.aujardin.info